Menu
Newsletter

Faire du thé

Le choix de la théière - une science en soi

ThéièreThéière

Une théière est une théière est une théière. On pourrait le croire. Mais en observant le sujet de plus près, cette sagesse - librement inspirée de Gertrude Stein - n'est pas suffisante. Si l'on s'intéresse de près à la préparation du thé, on s'aperçoit rapidement que la forme, le matériau et la nature du bec et (le cas échéant) du tamis d'une théière peuvent avoir une influence décisive non seulement sur le confort d'utilisation, mais aussi sur l'arôme du thé. D'une part, ces sujets font l'objet de discussions passionnées entre les amateurs du monde entier - ce n'est pas pour rien que la préparation du thé fait l'objet d'un cérémonial ou d'un rituel dans de nombreux endroits -, d'autre part, l'étude scientifique de la théière est plus répandue qu'on ne le pense généralement.

Science des matériaux
Plus qu'une simple question de goût. La théière et son matériau.

Ils existent en porcelaine classique, dans les variantes plus poreuses de la céramique et de la terre cuite, l'argent est très distingué, la fonte vient souvent du Japon, l'étain n'est plus très fréquent aujourd'hui, le verre est en revanche très répandu, et le puriste opte parfois pour l'acier inoxydable. D'un point de vue purement esthétique, un favori est souvent choisi en un clin d'œil. Mais la question de savoir quel est le matériau le plus approprié pour une théière va bien au-delà de ces motifs banals. Dans l'assortiment Manufactum, le verre et la porcelaine dominent - et pour cause. Ces deux matériaux sont faciles à nettoyer grâce à leur aspect lisse et n'absorbent pas (ou du moins très peu) de substances gustatives. Ils conviennent donc également à l'utilisation de différents types de thé, alors que les théières possessives en matériaux poreux ou non émaillés sont souvent utilisées exclusivement pour une seule variante en raison de leur tendance à fixer les arômes. Les théières en verre et en porcelaine sont particulièrement adaptées au thé vert et au thé blanc, qui doivent être préparés à des températures moins élevées que leur cousin noir. Mais en principe, les deux types de théières sont tolérants et s'accommodent de toutes les formes de thé. Ceux qui aiment apporter de la variété à leur table de thé seront bien inspirés d'opter pour un tel exemplaire. Les puristes du thé peuvent bien sûr aussi se sentir totalement libres d'utiliser leur théière à leur guise.

Pot à gaine Porcelaine

Originaire de France : un classique de 1953

Pot à gaine Porcelaine

Le principe est simple : la verseuse en porcelaine blanche est accompagnée d'un capuchon parfaitement adapté en acier inoxydable, connu pour ne pas être un bon conducteur de chaleur, dont l'intérieur est recouvert d'un feutre composé de 50% de coton et 50% de rayonne. L'isolation est ainsi extrêmement efficace et, sous le manteau, le café ou le thé contenu dans la cafetière reste chaud pendant longtemps. Notre filtre à café en faïence s'adapte à l'ouverture de la verseuse.

149,00 €

Elle doit être ventrale. La théière en nage libre

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les théières paraissent souvent trapues ? La forme ventrue n'est pas une expression de confort - même si cela ne semble pas si absurde dans le contexte de la détente que peut procurer une bonne tasse de thé -, mais elle prouve plutôt que la forme va de pair avec la fonction. Depuis toujours, le thé est infusé en vrac dans la théière. En effet, plus les feuilles de thé peuvent se déplacer librement à l'intérieur de la théière, plus l'arôme se développe. D'une part, les feuilles séchées doublent de taille pendant l'infusion, d'autre part, elles aiment être entourées de tous côtés par l'eau chaude. Qui ne comprendrait pas cela ? Dans un bain chaud et agréable, l'homme a lui aussi tendance à prendre de la place. Par conséquent, une forme large et ronde du corps de la théière soutient le thé dans son épanouissement personnel. La variante flottante de la préparation du thé est certes la plus aromatique, mais elle n'est pas non plus la plus confortable, il faut le reconnaître. À moins que l'appareil ne dispose d'un filtre intégré à la sortie du bec verseur, comme notre théière japonaise, et qu'il intercepte les feuilles au moment de les verser, il faut encore intercaler un tamis avant de servir. Les théières de la gamme Manufactum proposent donc en option - en quelque sorte comme solution intermédiaire - de spacieux tamis qui offrent aux feuilles de thé autant de liberté que techniquement possible.

Passionnant, mais sans tension. Récipients en verre "Jena

Théière en verre borosilicaté

Toutes les pièces sont fabriquées en verre résistant à la chaleur : le corps de la verseuse, l'anse, le couvercle, y compris le bouton et l'élément filtrant. Le couvercle de la verseuse peut être mis en place même si le filtre est accroché. Volume 1,2 l. Hauteur 16 cm, Ø 15,5 cm. Poids 420 g.

54,90 €
Verre en borosilicate

Le verre borosilicaté est inodore comme insipide et convient à une utilisation au four et au micro-ondes, sur la cuisinière, au réfrigérateur et au lave-vaisselle. (Respectez les consignes d'entretien et d'utilisation du fabricant).

Théière Filio

La théière du designer Tassilo von Grolman est la preuve éclatante d'un projet indiscutable du point de vue du design, dans lequel la forme répond de manière étonnante à l'objectif. La théière elle-même, sous la forme d'une grande demi-sphère en verre Durang résistant à la chaleur, et un tamis à thé occupant tout le volume de la théière permettent au thé et à ses substances actives de se développer entièrement lors de l'infusion - parce qu'il "flotte librement", pour ainsi dire. La théière en verre avec couvercle amovible est suspendue à un support métallique qui sert à la fois de poignée et de support. Elle se détache facilement du support pour un nettoyage approfondi. Fabriqué à Mettmann.

174,90 €

Les pièges des douilles. Tout doit sortir

Le bec, parfois appelé affectueusement bec ou bec, n'est pas seulement un joli accessoire d'une fière théière, comme pourrait le faire croire au lecteur un récit du poète danois Hans Christian Andersen. Il assure la diffusion des substances colorantes et aromatiques qui ont tendance à se rassembler au fond de la théière, raison pour laquelle le bec doit, dans le meilleur des cas - c'est du moins ce que disent les lois de la physique - se fondre très bas dans le corps de la théière. En outre, le bec est le pivot du phénomène sans doute le plus étudié scientifiquement dans le secteur des boissons chaudes : l'effet théière. Tout le monde le connaît et presque personne ne sait comment l'éviter : la goutte impertinente qui, au lieu d'aller directement dans la tasse, se déverse malencontreusement le long du corps de la théière sur la nappe fraîchement lavée. Depuis 1938 déjà, d'innombrables études ont été consacrées à cette curiosité, qui s'explique finalement de manière assez claire par l'interaction entre la vitesse d'écoulement, l'angle, le niveau de remplissage, le matériau de la théière et la tension superficielle de la goutte. Selon les dernières découvertes, ceux qui trouvent cet état de fait oppressant ont la possibilité d'acheter une théière avec un bord arraché au lieu d'un bord arrondi, d'appliquer une bande de scotch hydrophobe sur le dessous du bec ou d'utiliser un attrape-gouttes conventionnel. En fin de compte, vous devriez décider de l'achat d'une théière en fonction de vos goûts personnels, qu'ils soient de nature esthétique ou gustative. Les deux sont en effet très subjectifs. Et aucun scientifique au monde ne trouvera une formule valable pour tous les buveurs de thé. L'essentiel est que cela plaise. Et à vous.

Théière japonaise

Une courte réflexion intérieure. Vaisselle à thé japonaise

Théière japonaise, Bleu

La cérémonie du thé, telle qu'elle est traditionnellement célébrée au Japon, a une histoire vieille de plusieurs siècles. Ses règles sont multiples. Pour ceux qui y participent, elles indiquent une voie - le sado, la voie du thé - et sont perçues comme méditatives. Car c'est bien de cela qu'il s'agit lors de la dégustation rituelle de la boisson chaude : trouver le calme, quitter le quotidien et pratiquer un moment de pleine conscience. Notre vaisselle à thé peut, sans cérémonie, servir à cet effet. Elle vient de la plus méridionale des îles japonaises, la ville d'Arita, dont l'histoire est liée au matériau porcelaine depuis le début du 17e siècle.

82,90 €

Produits adaptés